FAQ

Trier ses déchets ne sert à rien

Faux En triant ses déchets, les matières récupérées seront ultérieurement recyclées. Ainsi on évitera de prélever des matières premières qui se font rares sur notre planète (pétrole pour le plastique par exemple, bois pour le papier…). Il s’agit donc d’économiser les ressources naturelles précieuses.

Tous les plastiques se recyclent

Faux Les pots de yaourt, les films / les blisters enveloppant les revues ou les denrées alimentaires ou encore les barquettes en plastique sont trop légers et ne contiennent pas assez de matière. Les recycler n’est aujourd’hui absolument pas rentable. Seuls les bouteilles et les flacons sont donc à trier pour être ensuite transformés en fibre polaire, en tubes…

Il faut laver les emballages avant de les jeter

Faux Vider vos emballages au maximum de leur contenu. Il est inutile de les rincer car ils seront ensuite transformés en usine (fondu pour les emballages métalliques et pour le verre notamment). Autant dire qu’il ne restera plus de trace de résidus alimentaires. Les laver signifierait également une dépense en eau inutile… Une eau qu’il faudra en plus traitée par la suite.

Faire une erreur en triant, ce n’est pas grave

Faux Une fois ramassés, les déchets destinés au recyclage arrivent au centre de tri. Sur la chaîne de tri, les éléments non recyclables appelés « refus de tri » seront enlevés. Ils seront par la suite envoyés à l’usine d’incinération pour être brûlés avec les autres déchets (ordures ménagères). Ils auront donc « voyagés » 2 fois ! A l’échelle d’un foyer, cela peut sembler dérisoire mais multiplié par les 22 500 habitations du territoire du SMICTOM, ce sont des camions entiers qui sont remplis et réexpédiés. D’où l’importance de ne pas (trop) se tromper tout de même.

Les sacs jaunes sont brûlés à l’usine d’incinération

Faux Cette rumeur persiste et pourtant elle est totalement infondée. L’usine d’incinération d’Arrabloy brûle les déchets collectés sur le territoire du SMICTOM. En aucun cas les sacs jaunes voués au recyclage ne sont brûlés. La collecte sélective a un coût et, l’organiser pour finalement parvenir au même résultat que la collecte traditionnelle des ordures ménagères n’aurait aucun sens. Si vous voyez des sacs jaunes à destination de l’usine d’incinération deux cas sont possibles :

  • il s’agit des refus de tri (voir paragraphe précédent).
  • il s’agit de sacs d’ordures ménagères que de usagers ont utilisés malhonnêtement comme tels. (Les sacs jaunes doivent être utilisés pour le tri et rien d’autre !)

Les consignes de tri sont les mêmes dans toutes les collectivités et les pays

Faux Le Grenelle prévoyait d’instaurer des consignes identiques à toutes les collectivités en charge de la gestion des déchets. Aujourd’hui les choses sont restées à l’état de projet et malheureusement les règles de tri et les modes de collecte diffèrent selon les régions… Quand à l’échelle et européenne et mondiale, n’en parlons pas pour l’instant ! Voilà pourquoi lorsque vous déménager, il est important de bien se renseigner auprès de la collectivité concernée.

Le Point Vert = Emballage recyclable

Faux Ce logo comportant 2 flèches est appelé « point vert » (la couleur peut varier en fonction de l’aspect visuel de l’emballage), est celui de l’organisme Éco-Emballages. Il signifie que le fabricant de l’emballage paye une taxe (quelques centimes par produit) à cette société agréé par l’État, pour assurer le traitement ou l’élimination du contenant (recyclage, incinération ou autres). Le point vert ne signifie donc pas forcément que l’emballage est recyclable. Ce sigle est présent sur près de 95% des emballages. Le ruban de Möbius (symbole aux 3 flèches) signifie que l’emballage contient lui de la matière recyclée ou qu’il est recyclable.

Les bouteilles d'huile ne se recyclent pas

Faux Les bouteilles d’huile en verre sont depuis toujours recyclables et donc à déposer dans le container à verre. Depuis 2006, la filière s’étant développé, les bouteilles d’huile en plastique sont recyclables elles aussi et sont donc à déposer dans le sac jaune ou container jaune.

Il faut retirer les couvercles ou les bouchons des emballages

Vrai et Faux Rien n’est obligatoire, le faire est mieux afin de ne pas altérer la qualité du tri et du recyclage à venir… Les centres de tri comme les usines où se passe le recyclage et vu leur technique évoluée et cela ne présente plus forcément un inconvénient… Il faut savoir que le bouchon en plastique (par exemple) n’est pas constitué de la même matière qu’une bouteille en plastique… Alors autant les retirer et les donner à des associations de bienfaisance / œuvres caritatives.

Il ne faut pas mettre les emballages de produits toxiques ou dangereux au tri sélectif

Faux Un carton de boîte de médicaments, une bouteille de Javel, un aérosol… Autant de produits qui demandent des précautions particulières en termes de manipulation… Mais en aucun cas l’emballage est dangereux (si celui est bien vide !). Vous pouvez donc tout à fait mettre les emballages de ces produits dans votre sac jaune ou container de même couleur. Si vous avez peur de vous tromper, il est toujours préférable de jeter aux ordures ménagères l’objet de votre réflexion !

Réduire vos déchets ?

Réduire la quantité de déchets pour éviter ainsi d’avoir à les traiter : un emballage évité est un emballage en moins à recycler !

Le tri sélectif
et après ?

Les jours de collecte

Pour connaître les jours de collecte chez vous, choisissez votre commune